Communiqué de Dynamique Citoyenne sur le 1er tour des élections présidentielles.

Publié le par Dynamique Citoyenne

Dynamique Citoyenne s'est construite d'abord sur une exigence de réponse aux besoins de la population de Bagnolet. Pour rompre avec les mensonges de l'équipe Everbecq, son clientélisme, sa mégalomanie ruineuse. C'était aussi une volonté de retour aux valeurs véritables de la gauche communiste, socialiste et écologique. Ce fut une fusion d'animateurs de la vie sociale des quartiers populaires, de militant(e)s plus âgé(e)s issu(e)s de la gauche de la gauche et des écologistes.  Nous étions animés du souci d'unir largement et équitablement les forces authentiquement de gauche, même si seule la liste socialiste accepta de nous prendre honnêtement en considération.
 
Nous sommes aujourd'hui devant des échéances électorales nationales majeures. Nous avons subi amèrement l'abandon d'une politique de gauche par Hollande et sa majorité : pas de droit de vote pour les étrangers et déchéance de nationalité, pas d'amélioration de la situation des travailleurs et remise en cause du code du travail, cadeaux à la finance, non fermeture de Fessenheim et baisse des dotations aux collectivités locales...Mais nous commençons aussi à subir les conséquences de la victoire de la droite aux élections régionales avec, notamment, la fin des aides à la construction de logements sociaux, le démantèlement de structures qui valorisaient l'économie sociale et solidaire.....
 
Aussi nous ne pouvons rester indifférent(e)s à ces élections. En l'absence d'une candidature unique à gauche, que nous aurions souhaité voir émerger, nous devons nous mobiliser pour qu'un candidat de la gauche qui porte nos valeurs de justice sociale, de solidarité et de transition écologique soit au 2éme tour de cette élection présidentielle. Nous ne pouvons pas nous résigner à un vote Macron qui prolongera une politique sociale-libérale que nous ne voulons pas.
 
Pour les législatives, certes élections nationales mais aussi majeures pour la circonscription et pour Bagnolet, nous jugerons les candidat(e)s non seulement à leur réponses à nos exigences de gauche, mais encore à leur positionnement local. Nous ne pouvons nous satisfaire de leur trop grand nombre pour espérer gagner; de leur auto-proclamation pour satisfaire des ambitions personnelles ou d'un seul courant politique; du choix de suppléantes bagnoletaises sans encrage local ou  incarnant l'indifférence pour  les besoins de logement social, pour l'éducation ou la transition écologique.
 
Le progrès ne se fait pas en retournant vers le passé.
 
Bagnolet le 5 avril 2017.
 

Commenter cet article